Printemps des poètes : DADA

Dimanche 15 mars 2015, par Pierre // 2014 - 2015

On a essayé de mettre en musique le début d’un poème DADA de Tristan Tzara... pas facile...

la chanson d’un dadaïste
qui avait dada au cœur
fatiguait trop son moteur
qui avait dada au cœur

l’ascenseur portait un roi
lourd fragile autonome
il coupa son grand bras droit
l’envoya au pape à Rome

c’est pourquoi
l’ascenseur
n’avait plus dada au cœur

mangez du chocolat
lavez votre cerveau
dada
dada
buvez de l’eau

Répondre à cet article


Documents joints


MP3, 868.2 ko